/ #installation #confinement 

Piquetage du jardin

En cette période de confinement, il faut bien occuper les profs de maths qui ne travaillent pas ! Et pour ça rien de mieux que de mettre en application le théorème de Pythagore…

Une fois que le soleil est revenu, que le terrain a commencé à ressuyer, notre maraicher a pu gyrobroyer, puis labourer et finalement rotater pour avoir enfin une jolie parcelle bien propre et prête à accueillir ses nouveaux jardins et ses serres. En effet les plants des légumes d’été arrivent le 15 avril, alors le temps presse !

Première étape : piqueter les jardins afin de savoir où monter les planches (une fois que la super butteuse sera construite). Mais comment faire ? On sait déjà que tous les jardins sont perpendiculaires à la clôture qui peut donc nous servir de repérage. Ensuite chaque jardin est un rectangle de 30 mètres de long et 24,75 mètres de large. Mais comment être sûr que ces rectangles « grandeur nature » ne seront pas seulement des parallélogramme ?

C’est là qu’intervient le théorème de Pythagore qui nous permet de connaitre la longueur de la diagonale. Nous avons donc fabriqué une très longue ficelle qui nous permettait de construire des triangles rectangles, correspondant au demi-rectangle. Une fois le matériel prêt, en quelques heures nous avons pu positionner tous les piquets nécessaires à la délimitation de ces jardins. Bon, les ronces le long de la clôture ne nous ont pas aidé, mais au final quand on compare le plan et la réalité nous avons un mètre d’écart sur une longueur de 300 mètres, je pense qu’on peut dire que l’erreur est acceptable.

Serre

Deuxième étape : refaire à peu près la même chose pour les 5 serres (une pour la matériel, une pour les plants et 3 en culture) qui sont elles parallèles à la clôture. Chaque serre fait 30 mètres de long et 5 mètres de large et elles seront espacées de 2,50 mètres afin de pouvoir passer au tracteur entre. Tout d’abord nous avons construit la perpendiculaire à la clôture, toujours grâce à notre super ficelle, puis le mètre nous a permis de placer à bonne distance tous les piquets. Même chose sur la deuxième perpendiculaire. Puis pour vérifier qu’il n’y a pas d’erreur, de nouveau application directe du théorème de Pythagore : racine carré de 30²+5² est environ égal à 30,4 mètres. Petite vérification sur les deux diagonales et franchement, ça parait pas mal. On verra lors du montage si nos calculs se sont avérés juste, ou pas !

Serre

Notre maraicher commence à imaginer son jardin avec de plus en plus de sérieux « Là on mettra les poivrons et les aubergines et ici les tomates ». Il n’y a qu’à fermer les yeux pour déjà les imaginer !

Fier de son travail