/ #installation #confinement 

Peinture du rouleau... au pistolet !

Ah ce confinement qui empêche tout le monde de profiter de ces belles journées de printemps… Vraiment tout le monde ? Non ! Ces irréductibles paysans en installation en profitent pour bronzer, sous prétexte, un jour lointain, de fournir des légumes…

Un peu plus sérieusement, notre maraîcher est en train de regarder le calendrier et de se dire que vraiment tout ce qu’il a à faire ne va pas rentrer dans un laps de temps aussi court. Alors il faut faire des choix, qu’est-ce qui est nécessaire et qu’est-ce qui ne l’est pas… Bien évidemment les différents outils sont une obligation si on veut pouvoir travailler efficacement son sol. Donc ce samedi, André finissait le châssis de son rouleau croskicage avec un peu de soudure. Et ensuite il commençait la découpe pour faire la butteuse, primordiale pour le futur montage des planches. Mais comment pouvait-il occuper sa chère compagne pour qu’elle ne dépérisse pas face à un ordinateur comme ses millions de gens en télétravail ? Comment faire pour qu’elle puisse profiter de ses beaux rayons de soleil ?

Croskicage

Habituellement, il faut peindre les outils pour les protéger de la rouille, mais vu le peu de temps qu’il reste avant l’arrivée des premiers plants… André pensait faire une croix dessus. L’excuse était donc toute trouvée, pour sa compagne qui, ne sachant ni souder, ni meuler, pouvait en revanche facilement apprendre à peindre au pistolet avec un compresseur.

Peinture

Voici donc le résultat d’une journée de travail en étroite collaboration : un magnifique rouleau croskicage peint dans son plus beau vert et assemblé avant la fin de la journée !

Croskicage